Electric only – Le futur a commencé

«Electric only» est le nom de la stratégie qui accélère la transformation de Mercedes-Benz pour un avenir sans émissions et entraîné par logiciel. La directrice du groupe Ola Källenius (image) l’a présentée brièvement. Nous faisons un résumé ici.


30 août 2021

 

Trois nouvelles architectures de véhicule entièrement électriques, huit très grandes usines pour la production de batterie, des propulsions électriques révolutionnaires propres de haute performance et l’objectif de devenir entièrement électrique avant la fin de la décennie: dès maintenant, Mercedes-Benz appuie encore plus sur le champignon pour accélérer le passage à l’électromobilité. 

 

Le remplacement du moteur à combustion approche à grands pas: l’avenir est entièrement électrique. «Nous n’allons pas attendre que ça se produise. Nous allons le permettre!», explique Ola Källenius, CEO Mercedes-Benz Suisse SA concernant la stratégie. Au total, Mercedes-Benz investit plus de EUR 40 milliards d’ici 2030 pour les véhicules à batterie électrique.

 

Avec «Electric only», il s’agit toutefois bien plus que du simple développement de modèles entièrement électriques

 

Trois nouvelles e-plate-formes pour toutes les exigences

La stratégie «Electric only» repose notamment sur l’introduction de trois nouvelles plate-formes électriques en 2025. Il s’agit d’une part d’une plate-forme modulaire évolutive pour les voitures particulières moyennes et grandes, d’une architecture entièrement électrique de base pour les vans et véhicules utilitaires et d’une plate-forme électrique axée sur la performance pour la clientèle Mercedes-AMG. A partir de l’année 2025, toutes les nouvelles architectures de véhicule de Mercedes-Benz seront purement électriques.

 

Propres moteurs électriques révolutionnaires 

Le développement de propulsions électriques propres et efficaces sera un élément important de la stratégie «Electric only». C’est pourquoi Mercedes-Benz a repris le spécialiste en moteurs électriques britannique YASA. Markus Schäfer, Chief Operating Officer de Mercedes-Benz, y voit un potentiel énorme: «YASA va nous amener à un nouveau niveau de technologie de propulsion électrique ultra moderne. Avec le moteur à écoulement axial, YASA a choisi une autre approche par rapport aux technologies de propulsion usuelles. Grâce à une puissance massique réfléchie, une efficacité redoutable et une performance reproductible à l’infinie, il annonce l’ère du moteur électrique ultra haute performance.»

 

Développer considérablement la capacité des batteries  

Minimum 200 gigawattheures: voilà la capacité de batterie dont Mercedes-Benz a besoin dans son avenir électrique. Pour ce faire, huit grandes usines seront installées pour la production de cellules. Ces capacités complètent le réseau déjà prévu de neuf nouvelles usines pour la production de systèmes de batterie. «Si nous voulons être prêts pour 100 % de véhicules entièrement électriques, nous devons également monter de niveau concernant les batteries. Il s’agit du cœur de chaque véhicule électrique», explique Markus Schäfer. La prochaine génération de batteries sera hautement standardisée. Avec l’intégration perpétuelle de la technologie de cellules de batterie la plus avancée, l’autonomie des véhicules doit augmenter continuellement au cours du cycle de vie. 

Des batteries sont déjà fabriquées actuellement sur le site de Mercedes-Benz Untertürkheim.

Des batteries sont déjà fabriquées actuellement sur le site de Mercedes-Benz Untertürkheim.

L’Europe reste au cœur de l’industrie automobile

Mercedes-Benz reste fidèle à ses racines. Par conséquent, les futures cellules de batterie et modules doivent être fabriqués en Europe. «La création d’un nouveau centre de batterie mondial va contribuer à ce que l’Europe reste l’artère principale de l’industrie automobile, même en cette nouvelle ère de l’électromobilité», assure Markus Schäfer. La collaboration avec GROB, un leader mondial allemand pour la production de batterie et les systèmes d’automatisation représente un bon exemple. En outre, Mercedes-Benz prévoit la construction d’une usine de recyclage pour les batteries à Kuppenheim dans le Bade-Wurtemberg.

 

Développer les réseaux de chargement

«La technologie et l’infrastructure de chargement seront un facteur décisif pour le traitement de l’électromobilité», soulève le CEO Mercedes-Benz Suisse SA Ola Källenius. «Mercedes me Charge» est déjà un des réseaux de chargement les plus importants au monde actuellement et comprend aujourd’hui plus de 530 000 points de recharge. Ensemble avec Shell, le réseau de chargement sera étendu avec plus de 30 000 points de chargement dont plus 10 000 stations de recharge rapide en Europe, en Chine et en Amérique du Nord d’ici 2025.  


Avec Plug & Charge, Mercedes-Benz souhaite également établir de nouveaux standards et faciliter au maximum le processus de chargement. «Brancher, charger, débrancher: voilà à quel point la toute nouvelle fonction Plug & Charge est simple. Aucune authentification n’est nécessaire et le paiement s’effectue automatiquement en arrière-plan», indique Sajjad Khan, Chief Technical Officer chez Mercedes-Benz, responsable d’eDrive et du système d’exploitation Mercedes-Benz. Plug & Charge sera encore lancé cette année avec le Mercedes-Benz EQS.

Plug & Charge fêtera sa première cette année dans le nouvel EQS.

Plug & Charge fêtera sa première cette année dans le nouvel EQS.

Passage à la production électrique

Le réseau de production mondial passera à la fabrication de véhicules entièrement électriques avec une forte pression. «Grâce à des investissements précoces dans la fabrication flexible, Mercedes-Benz peut déjà produire les véhicules à propulsion par batterie en grande série aujourd’hui», explique Jörg Burzer, directeur production et Supply Chain Management. A compter de l’année prochaine, huit modèles électriques Mercedes-Benz seront produits dans sept sites sur trois continents. Et ce, durablement: «Dans notre ‹Factory 56› à Sindelfingen, nous sommes déjà passés à une fabrication 100 % neutre en CO2. D’ici 2022, tous les sites de véhicules particuliers et de montage de batteries de Mercedes-Benz AG passeront à une production neutre en CO2

 

Une autonomie de 1000 kilomètres deviendra réalité

Avec le VISION EQXX, Mercedes-Benz développe actuellement un véhicule électrique avec une autonomie de plus de 1000 kilomètres. Pour cela, les experts de Mercedes-Benz F1 High Performance Powertrains (HPP) sont notamment de la partie. «Nous leur avons demandé d’assurer une autonomie de plus de 1000 km avec un chargement de batterie. Mais sans pour autant augmenter la taille de la batterie. Tout le monde peut le faire. Non, ils travaillent avec une batterie usuelle, conçue pour la production en série dans un véhicule compact Mercedes à venir. L’efficacité est la nouvelle référence!», se réjouit Markus Schäfer concernant les étapes de développement. La première mondiale est prévue pour 2022. Si ce ne sont pas de bonnes nouvelles!

Le VISION EQXX de Mercedes-Benz pourra parcourir plus de 1000 kilomètres avec un chargement de batterie.

Le VISION EQXX de Mercedes-Benz pourra parcourir plus de 1000 kilomètres avec un chargement de batterie.