Conteneurs en acier : l'avenir de l'habitat ?

La start-up Containerwerk transforme des conteneurs de haute mer usagés en appartements de qualité pleins de style.

Seulement 13 ans en mer.

Un conteneur maritime est utilisé en moyenne pendant 13 ans, ce qui n'est pas particulièrement long, et termine généralement à la ferraille. Ivan Mallinowski et Michael Haiser de la start-up Containerwerk ont flairé le potentiel : ils sauvent les conteneurs de la démolition et les transforment en habitations. Construire avec des anciens conteneurs – l'idée en elle-même n'est pas neuve, mais les conteneurs de la start-up ont quelque chose de particulier. Ils offrent plus d'espace que les autres conteneurs d'habitation et ont été transformés avec des matériaux durables. De plus, la transformation du conteneur brut en appartement fini ne dure que six semaines. Cela est possible grâce au savoir-faire de l'inventeur.

Ce qui n'existe pas doit être inventé.

Dans le duo des créateurs, Ivan est le bricoleur. Il a développé un procédé industriel permettant de transformer rapidement les conteneurs, sans concurrence. Une invention ayant permis de résoudre le plus grand problème de la construction de conteneurs, à savoir l'isolation, occupe une place primordiale. Entièrement en métal, il est impossible de vivre dans les conteneurs bruts avant leur transformation. La chaleur et le bruit sont conduits sans filtres vers l'intérieur, c'est pourquoi ils ont besoin d'une bonne isolation. La largeur maximale étant de 2,32 mètres, l'isolation usuelle dans le domaine de la construction de 40 centimètres, prend alors une place précieuse à l'habitation. L'isolation de Containerwerk n'a que 10 centimètres d’épaisseur, est monolithique et se compose de matériaux entièrement recyclables. Cela est possible grâce à un robot conçu par Ivan en deux ans. L'installation isole entièrement un conteneur en seulement deux heures. Personne n'y est parvenu jusqu'à présent. Et pour que cela reste ainsi, 16 caméras surveillent l'installation de production abritée dans un hall dépourvu de fenêtres.

Les bricoleurs.

Ivan trouve de nouvelles manières de relever les défis techniques.

Le bricolage dans le sang.

La passion d'Ivan pour le bricolage s'est manifestée très tôt : "Déjà enfant, je n'utilisais pas mes jouets pour jouer, mais pour les démonter", raconte-t-il. Ivan n'a ni étudié ni fait de formation – c'est un véritable autodidacte. Cela ne l'a pas empêché de réussir très tôt et beaucoup de ses inventions sont allées jusqu'au brevet. Parmi ses clients figurent des entreprises renommées comme IBM ou le Fraunhofer-Institut. Ivan a réalisé les 20 premiers projets entièrement dans son garage – avec un tour et une petite fraiseuse CNC. Les projets avaient tous un point commun : le résultat était exceptionnel. Pour IBM, il a conçu il y a 18 ans un écran plasma TFT sur lequel le stand de présentation pouvait être découvert dans un monde 3D virtuel. Pour Jägermeister, il a construit une tour de 17 mètres de haut constituée de bouteilles de liqueur, ornée de 219 écrans LED.

 

Containerwerk transforme des conteneurs maritimes en habitations durables.

A posteriori, Ivan déclare : "Comme on apprend beaucoup de choses par soi-même, on a moins de stress, mais par contre il faut se familiariser intégralement avec chaque nouveau thème." Les différents projets ont permis d'acquérir de l'expérience, mais également le souhait de fabriquer un produit durable. Ivan a eu cette idée lumineuse au cours d'un projet avec le Fraunhofer-Institut. La commande consistait à construire la chambre d'hôtel du futur – dans un conteneur de haute mer. Petit à petit, il a constaté qu'il était effectivement possible de transformer un conteneur métallique en une chambre d'hôtel agréable et luxurieuse. Séduit par le résultat, la passion d'Ivan pour les conteneurs était née, et la première pierre posée. A l'heure actuelle, Containerwerk emploie 20 personnes. La production a lieu à Wassenberg, près de Mönchengladbach sur un terrain de 30 000 mètres carrés.

La clé réside dans le mobilité.

"Habiter dans un conteneur" offre à Ivan de nombreuses possibilités et une solution pour la crise actuelle du logement. Les conteneurs d'habitation pourraient par exemple permettre d'utiliser pour les étudiants des surfaces, qui devaient souvent attendre des années avant leur aménagement. Comme ils peuvent être transportés par des transporteurs classiques, les conteneurs qui ne nécessitent aucune fondation peuvent être installés et déplacés rapidement. Si un nombre plus important d'appartements est nécessaire, le complexe peut simplement et rapidement être agrandi en ajoutant de nouveaux conteneurs. Ces mobilité des conteneurs peut également être avantageuses pour de nombreuses autres utilisations : hôtels, laboratoires, appartements sociaux ou complexes de bureaux. Containerwerk a déjà tellement de projets concrets que les halls de production doivent être agrandis. Le projet d'Ivan consiste à généraliser les conteneurs d'habitation dans la sphère privée. Cela modifierait considérablement les déménagements à l'avenir. Nous ne changerions plus de maison, mais nous emmènerions notre maison avec nous.

Du conteneur brut à l'appartement.

Ivan a optimisé chaque étape de la transformation.

Toujours prêt.

Le Vito accompagne les employés dans leur travail quotidien.

 

Du neuf avec du vieux.

 

L'apparence extérieure des conteneurs peut être adaptée individuellement. 

Un détail.

Le chariot élévateur de conteneurs de la start-up est même en mesure de soulever le plus grand conteneur.    

Photos :

Fabian Freitag, Luis Tonhäuser

D'autres liens à découvrir :

Containerwerk - https://www.containerwerk.com, @Facebook, @Instagram

Les modifications montrées ont été réalisées par des fournisseurs tiers indépendants. Les fournisseurs et les modifications n'ont pas été contrôlés par Mercedes-Benz. Les illustrations ne constituent donc pas une évaluation du fournisseur et/ou des modifications de la part de Mercedes-Benz.

Lorem Ipsum