Une photographe et son Sprinter sur la voie de l'indépendance.

La photographe berlinoise Julia Nimke prend son indépendance professionnelle avec son Mercedes-Benz Sprinter "Emil".

L'inspiration dans l'isolement.

Un matin d'automne, d'épaisses nappes de brouillard sur un petit lac au Sud de Berlin. Julia Nimke a passé la nuit dans son utilitaire, garé non loin du rivage dans une clairière. Sac à dos sur le dos et appareil photo en bandoulière, elle ferme la porte et se dirige à travers la forêt en direction de l'eau. C'est maintenant, juste avant le lever du soleil, qu'elle aime le plus être dehors. "Lorsque la plupart des gens dorment encore, j'ai le sentiment que le paysage et l'instant sont uniquement pour moi", déclare la photographe de 28 ans. Dans son Mercedes-Benz Sprinter qu'elle a elle-même aménagé et qu'elle appelle affectueusement "Emil", Julia cherche dans l'isolement l'inspiration pour ses photos.

En douceur vers le travail en tant qu'indépendante.

A l'école déjà, Julia s'intéressait beaucoup à la photographie. Elle a appris l'utilisation manuelle des appareil photo et a découvert le travail en chambre noire. A 15 ans, elle a définitivement opté pour une carrière créative. Après sa formation, qu'elle a poursuivie jusqu'au titre de photographe, Julia a travaillé en tant que rédactrice photo – mais seulement à temps partiel, pour pouvoir concrétiser ses propres projets à côté. „Ces années m'ont beaucoup aidé à me constituer une clientèle et à générer des commandes“, se rappelle-t-elle. Pour elle, l'indépendance professionnelle est ensuite la prochaine étape logique.

Elle traverse l'Europe comme elle le souhaite.

Pour Julia, le principal obstacle a été la bureaucratie, mais il n'a pas non plus été facile de se lancer. Elle a notamment été aidée par un programme de soutien de l'entreprise informatique Adobe, qui permet à des artistes sélectionnés dans le monde entier de concrétiser leur propre travail. Pour Julia, cela signifiait surtout passer plus de temps dans son "Emil", avec lequel elle a découvert pour son propre compte l'ensemble de l'Europe et a associé la photographie avec sa fascination pour la nature. Elle apprécie principalement l'aspect extérieur du Sprinter, qui n'est pas immédiatement identifiable comme camping-car. „De plus, les véhicules Mercedes-Benz sont des véhicules très fiables“, explique-t-elle. „Et je n'avais vraiment pas envie de me retrouver seule en panne quelque part.“

 

Franchir le pas.

"J'apprécie le fait d'avoir une certaine sécurité. Mais j'ai vite su que je ne voulais pas rester indéfiniment employée. L'indépendance implique aussi l'insécurité – j'ai eu besoin de temps pour l'accepter."

Julia Nimke – une photographe et son utilitaire sur la voie de l'indépendance.

Julia fait connaître son travail principalement sur le réseau social Instagram et sur son site Web, grâce auxquels elle publie des projets commerciaux mais également personnels. Elle souhaite trouver plus de clients qui soutiennent son mode de vie : "Je voyage beaucoup et je fais beaucoup de photos pendant mes voyages. C'est pourquoi je peux proposer une authentique photographie de voyage." Au cours des dernières années, elle a sans cesse simplifié le style de ses photos – une tendance qu'elle applique également dans son quotidien : "Lorsque je me déplace avec ‚Emil, je constate sans cesse qu'en fait je n'ai vraiment pas besoin de grand-chose.“

Les 5 conseils de Julia pour des photos réussies :

    1. Fais autant de photos que possible pour aiguiser ton regard. L'oeil peut être entraîné comme un muscle.
    2.   N'utilises pas les objectifs zoom, mais apprends à composer tes photos avec une distance focale fixe. Tu apprends ainsi à utiliser les distances et les relations pour organiser les photos.
    3.  Familiarise-toi avec ton équipement de manière à pouvoir travailler intuitivement.
   

4.  Montre et partage tes travaux. L'apprentissage est un processus, et nous ne devrions pas nous limiter aux œuvres supposées parfaites. Ce qui est beaucoup plus intéressant, ces la manière dont on y arrive.

    5. Ne te compare pas avec les autres. Il y aura toujours quelqu'un qui fera quelque chose mieux ou plus joliment. La comparaison rend malheureux.

Tout a un prix.

Pendant sa dernière excursion dans les dolomites, Julia a dû affronter des températures minimales de moins 20 degrés la nuit.    

 

Un minimalisme créatif.

Ses clichés montrent souvent ce qu'on appelle communément l'heure bleue.    

Nature pure.

 

Julia aime découvrir des endroits étonnants avec sa photographie.

Un Sprinter du nom de Emil.

Grâce à son bureau mobile, elle peut travailler partout.    

Photos :

Julia Nimke, Jaydee Nujsongsinn

Autres liens à découvrir :

Julia Nimke - julianimke.com, @Instagram

Les modifications montrées ont été réalisées par des fournisseurs tiers indépendants. Les fournisseurs et les modifications n'ont pas été contrôlés par Mercedes-Benz. Les illustrations ne constituent donc pas une évaluation du fournisseur et/ou des modifications de la part de Mercedes-Benz.

Lorem Ipsum