Ce matériau exceptionnel fait toute la clarté.

L'innovation et la polyvalence sont primordiales pour le maître verrier Hans Hudler-Oswald. Pour sa société Bayernglas, le Sprinter est sans aucun doute le véhicule approprié. 

L'artisanat dans le sang.

Hans Hudler-Oswald a grandi dans une verrerie. Son amour pour le verre a commencé dès le berceau, comme pour les quatre générations de famille Hudler avant lui. Et c'est ainsi qu'il a décidé de se consacrer à cet artisanat. Après l'école, il a suivi une formation de vitrier. Mais après un accident de son père, Hans a dû rejoindre sans plus tarder la verrerie. "J'ai dû fermer en catastrophe le magasin" se rappelle le sympathique bavarois. En 2011, le temps était venu pour Hans et sa femme Kristin de s'installer à leur compte– Bayernglas était née.

Pour l'amour du verre.

Le métier de vitrier est parfait pour Hans Hudler-Oswald. "On ne reste jamais sur le même chantier", voilà comment il justifie sa passion pour le verrerie. C'est également grâce à la diversité et à la variété qu'il a appris à aimer cet artisanat : "Aujourd'hui, je répare une porte de chambre, demain la paroi d'une cuisine ou un auvent, et après-demain une façade en verre." Il accorde encore une grande importance au travail manuel. "Chez nous, tous les apprentis doivent pourvoir réaliser manuellement toutes les étapes de travail, appuyer sur un bouton, tout le monde peut le faire", explique Hans. Pour lui, en tant que formateur, il est important que l'apprenti ait du plaisir et apprenne quelque chose, qu'il reste plus tard chez Bayernglas ou change d'entreprise. Hans préfère naturellement embaucher les apprentis à la fin de leur apprentissage.

Le meilleur ami du vitrier.

Les artisans qui doivent transporter des marchandises lourdes et coûteuses, ont besoin d'un véhicule fiable et sûr. Les vitres étant fragiles, leur transport est particulièrement délicat. Hans Hudler-Oswald en était conscient lorsqu'il a dû constituer sa flotte de véhicules. Il a ainsi opté pour six Mercedes-Benz Sprinter. Les vitres de petite taille peuvent être transportées en toute sécurité à l'intérieur du compartiment de chargement jusque chez le client – grâce à une superstructure spéciale avec dispositifs de maintien. Les exemplaires un peu plus grands sont transportés jusqu'au chantier sur la structure extérieure spécialement fabriquée. Pour les vitres les plus grandes de la gamme, Bayernglas doit opter pour les camions.

Aucun utilitaire léger habituel.

Les Sprinter de la flotte de Bayernglas se démarquent. Les rôles qui sont les leurs les rendent indispensables aux artisans, leurs freins renforcés et la suspension en douceur garantissent un transport du verre en toute sécurité. La flotte de caractérise principalement par sa composition. Chaque Sprinter de Bayernglas présente une facette différente de l'entreprise : que ce soit un paysage alpin, de l'art graphique moderne ou une ville la nuit – chacun des six véhicules se présente différemment. Tous les véhicules sont cependant ornés du lion bavarois intégré dans le logo de Bayernglas. Ces conceptions différentes des véhicules ont toutes pour objectif d'attirer l'attention sur l'entreprise.

Telle entreprise, telle flotte.

Hans Hudler-Oswald est particulièrement fier du nouveau Sprinter. L'apparence moderne et élégante séduit au premier coup d’œil. Il ne s'agit en fait pas de la seule raison du lien entre Bayernglas et le Mercedes-Benz Sprinter. Pour la verrerie moderne qui dessert une grande région, le confort de conduite du Sprinter est important pour franchir les longs trajets de manière détendue. Et dans les cas des commandes dans le centre-ville animé de Munich ou des les ruelles étroites des villages, la caméra de recul haute résolution est d'une grande aide. Bayernglas souhaite se démarquer des verreries classiques, pas seulement du point de vue de la flotte, mais également au niveau de la gamme de produits. Les utilisations du verre vont bien au-delà des fenêtres : fonds muraux avec illustrations, douches en verre et escaliers en verre font également partie des possibilités d'utilisation de ce matériau fascinant, et grâce auxquelles Hans ne s'ennuie jamais.

Un compagnon optimal.

Pour Hans Hudler-Oswald, il s'agit du véhicule de flotte idéal.

Toujours plus haut.

Il va de soi que les vitriers de Bayernglas n'ont pas le vertige.

Le plaisir de conduire pur.

Cela est possible grâce au volant multifonction et au système MBUX.

Attention verre !

Lors de la manipulation des vitres, qui peuvent atteindre plusieurs centaines de kilos, une prudence maximale est de mise.

Photos :

Robert Birnbaum

Plus de liens à découvrir :

Bayernglas - https://www.bayernglas.de/, @Instagram

Les modifications montrées ont été réalisées par des fournisseurs tiers indépendants. Les fournisseurs et les modifications n'ont pas été contrôlés par Mercedes-Benz. Les illustrations ne constituent donc pas une évaluation du fournisseur et/ou des modifications de la part de Mercedes-Benz.

Lorem Ipsum