Types d'émissions des moteurs thermiques Mercedes-Benz

Moins d'émissions de polluants pour une meilleure qualité d'air.

Les deux types d'émissions : rejets de CO2 et polluants.

Les moteurs thermiques rejettent en principe deux types d'émissions : le CO2 et les émissions de polluants, comme les oxydes d'azote et les particules. La quantité de plus en plus importante de CO2 présente dans l'atmosphère est tenue pour responsable du réchauffement climatique. Les émissions de CO2 d'un véhicule sont proportionnelles à la quantité de carburant brûlée.

Afin d'améliorer la qualité de l'air, notamment en ville, les différents niveaux de la norme antipollution Euro 6 définissent des seuils de polluants très stricts. Les oxydes d'azote (NOx) et les particules fines sont les plus dangereuses. Les oxydes d'azote sont produits par une réaction chimique entre l'azote et l'oxygène. Comme il existe un grand nombre de niveaux d'oxydation et de liaisons azote-oxygène, les oxydes d'azote sont simplement abrégés en NOx. Pour la définition des seuils de particules, ce sont surtout les poussières fines qui jouent un rôle car elles sont capables de franchir sans entrave les mécanismes de filtration des muqueuses humaines. Parmi les autres molécules chimiques qui entrent en ligne de compte pour la certification des véhicules selon les différents niveaux de la norme antipollution Euro 6, on trouve notamment le monoxyde de carbone (CO) et les hydrocarbures (HC).