Gravir l'Everest – avec l'eVito Tourer | Utilitaires légers Mercedes-Benz
Un Mercedes-Benz eVito Tourer traverse un col de montagne.

Gravir l'Everest au volant de l'eVito Tourer.

L'Everesting Challenge ? C'est parcourir encore et encore une côte jusqu'à 8 848 m – l'Everest. Relevons ce défi avec l'eVito Tourer. 

L'Everesting Challenge est à la mode.

Habituellement, l'Everesting Challenge s'effectue à vélo. L'Everesting est désormais un sport à part entière, avec sa propre scène, une version pour les coureurs et même une version virtuelle. Dans notre version pour les utilitaires légers électriques, nous voulions tester si une seule charge de batterie était suffisante pour que l'eVito Tourer puisse théoriquement gravir le plus haut sommet du monde. L'aspect pratique des véhicules électriques en termes d'autonomie et d'utilisabilité pour les excursions et les voyages est souvent remise en question. Il est temps de faire le point !

eVito Tourer : relever l'Everesting Challenge avec la récupération ?

       

Abattre les 8 848 mètres de dénivelé avec l'eVito Tourer.

Les conditions idéales pour ce défi sont des montées longues et plutôt raides avec un bon revêtement. Nous les avons trouvées au col du Riedberg dans les Alpes de l'Allgäu - avec une altitude de 558 mètres à gravir. Ce qui signifie que nous avons dû monter et descendre le col 16 fois pour atteindre les 8 848 mètres du mont Everest. Kilomètres à parcourir : environ 190, avec une pente jusqu'à 16 %.

Le calme avant le calme.

Même en roulant vite, l'utilitaire léger électrique ne fait pratiquement pas de bruit.

Ascension électrique jusqu'au sommet.

Monter et descendre 16x, avec une pente jusqu'à 16 %.

L'autonomie d'un véhicule électrique sera-t-elle suffisante pour l'Everesting Challenge ?

Les montées abruptes et les températures extrêmes, telles que le froid, réduisent la durée de vie de la batterie. Mais l'eVito Tourer a un atout dans sa manche : la récupération qui accroît l'autonomie. En relâchant l'accélérateur en descente, la batterie de l'utilitaire léger électrique « récupère ». L'énergie cinétique libérée lors du roulement et de la décélération n'est pas perdue sous forme de chaleur - comme c'est le cas avec un moteur thermique - mais est récupérée sous forme d'énergie électrique. Dans notre version de l'Everesting Challenge, jusqu'à 2/3 de l'énergie perdue lors de l'ascension a été récupérée en descente.

Le résultat est bluffant.

Au bout de 5 heures et demie, nous pouvons annoncer fièrement que le Mercedes-Benz eVito Tourer a relevé avec brio l'Everesting Challenge. Et bien plus encore : une seule charge de batterie a non seulement suffi, mais il restait encore 35 % de charge. Merci à la récupération. Finis les préjugés affirmant qu'un véhicule électrique n'offre pas suffisamment d'autonomie : l'eVito Tourer est capable de gravir le plus haut sommet du monde avec une seule charge de batterie !

Voyage durable.

Everesting Challenge goes electric.

Récupération d'énergie en descente.

La récupération, la clé du succès ?

Lorem Ipsum